Le Blog

La e-Union : Première historique du 25 mai 2018 !

earth-3382517 (2)

Jusqu’à aujourd’hui, l’actualité débonnaire était normale.

Le Royaume-Uni brasse de la finance à un an du Brexit, tout en commentant H 24 les mariages, les bébés, le style vestimentaire, les protocoles, les confidences, bref la téléréalité de la famille royale.

L’Italie, encore inspirée par 20 ans de Berlusconi, assemble la coalition la plus improbable de la politique mondiale récente, une erreur génétique genre pizza glace vanille.

L’Allemagne travaille.

L’Espagne gagne des matchs de foot.

La France continue sa Rêve’solution, dans les transports en faisant la grève, au cinéma en agitant des palmes au soleil, dans le numérique en connectant Station F et Viva Tech.

Aux USA et en Corée du Nord, les dirigeants s’adressent des menaces, des demandes de rendez-vous, des insultes, des annulations, par l’intermédiaire de leurs coiffeurs.

Mais aujourd’hui, le 25 mai 2018, un évènement historique nous bouscule tous.

Le RGPD devient officiellement la première loi européenne à être valable, applicable, avec pouvoir de sanction en extraterritorialité. L’Europe met un pied sur ce terrain de jeu jusque-là exclusivement américain de l’arbitrage planétaire. Une Cour de Justice déclare que telle entreprise ayant travaillé avec l’Iran, que telle autre ayant trafiqué des tests, que telle autre, en Papouasie, n’ayant pas respecté une loi américaine, doit verser aux Etats-Unis 3, 6, 12, 18 milliards de $, de quoi redonner la gaule à Wall Street, construire des ponts, voire même fabriquer des armes. Jusque-là, un film hollywoodien, only in America.

Et là, stupeur dans le monde digital ! Les améranglais de Cambridge Analytica, les GAFA ton web et les siliconés de la Vallée n’en reviennent pas. Ils ne vont plus pouvoir utiliser comme ils le veulent les données connectées/collectées de ces innombrables petits internautes, leurs clients devenus produits.

Mais comment en est-on arrivés là !

Quelques dates repères que j’ai récoltées hier à une rencontre Europa Nova avec Christine Hennion, députée des Hauts-de-Seine et Diego Naranjo, Senior Policy Advisor at European Digital Rights.

1978 – La France est pionnière en créant la CNIL et la loi informatique et liberté. Au fil des années, elle est suivie par d’autres pays jusqu’en 1995 où une harmonisation européenne commence à se coordonner.

2012 – La Commission Européenne propose d’avoir un règlement texte appliqué de la même façon partout en Europe. Pendant 4 ans, certains parlementaires européens, en charge du dossier, assistent aux actions de lobbying les plus intenses de leur carrière. Les géants du web et de l’informatique luttent de tout leur poids, utilisent tous les moyens pour réduire au maximum les contraintes.

2016 – Le texte adopté sera finalement une « Régulective », un mix entre une régulation et une directive. Pour mieux comprendre, une régulation est un règlement qui s’applique tout de suite, de la même façon, dans tous les pays européens. Une directive devra être appliquée par tous mais doit être réécrite dans la loi de chaque pays avec flexibilité et souplesse d’application au cas par cas. Donc la RGPD est un texte hybride, en grande partie règlementaire, avec une cinquantaine de points d’adaptation (Age de la maturité numérique de 13 à 16 ans, fonctionnement et rôle de l’Etat,…). La volonté est bien sûr d’être le plus près possible du texte commun pour consolider une force collective. C’est parti pour deux ans de mise en place.

2018 – Mark Zukerberg entame une tournée mondiale à la Justin Timberlake « So Sorry Tour ».

Début mai, Cambridge Analytica se déclare en faillite aux USA, s’auto-dissout en Grande-Bretagne, s’éparpille de façon étonnamment rapide, se volatilise avec ses disques durs dans les cartons et part remonter une affaire sous un autre nom en laissant les médias et la justice s’interroger.

25 mai. La règlementation Générale sur la Protection des Données entre en vigueur. Désormais, en fonction du lieu d’habitation, les données des internautes, seront utilisées selon des législations différentes: Europe, North America, countries of the World.

 

L’EUROPE S’INTÉRESSE ENFIN AU DIGITAL.

Reprenant son slogan « UNITED IN DIVERSITY », elle lance La e-UNION.

Pourquoi est-il important de s’ennuyer ?
En lire plus
La vie sans Google, tu essayes Qwant ?
En lire plus