Le Blog

La BlockChain, ça vous parle ?

blockchain

Up Conférence au Carreau du Temple le 130916.

La blockchain ( BC) est une technologie de stockage et de transmission d’informations, transparente, sécurisée, et fonctionnant sans organe central de contrôle. Définition de Blockchain France.

A l’origine, la BC a été portée par les « venture capital » de la Silicon Valley, ce qui a fait peur aux banquiers. Pour l’instant, une seule BC a fonctionné : la crypto monnaie Bitcoin, c’est pourquoi on associe souvent les deux. Mais Blythe Masters a convaincu les banques non pas du Bitcoin mais de faire des BC privées où les banques peuvent faire intermédiaire. Replay du phénomène des banques en ligne qui n’a pas déstabilisé les groupes bancaires, chaque banque en a une. Le système bancaire mondial peut gagner des milliards avec la BC. Super article des Échos. http://bit.ly/2cRqYd2

Le Bitcoin dans le monde : Dès le départ, c’est une monnaie rare puisqu’il n’y aura que 21 millions de bitcoins émis ( le dernier en 2040 ). Aujourd’hui, les transactions portent sur un volume de 10 milliards €. 90% de la valeur est détenue dans les pays occidentaux alors que 90% des transactions viennent des pays émergents. Plus d’usagers dans les pays en développement car pas de banque et la crypto monnaie est moins cher et plus rapide sur les transferts monnaie. Bien sûr, à côté d’échanges réels et sécurisés, on voit des dérives avec des fluctuations de cours phénoménales, imprévisibles, des pertes inexpliquées, du blanchiment, mais c’est un peu logique vu la promesse de départ : Une monnaie sans organe de contrôle central. Les banques et la Bourse fonctionnent aussi avec une répartition activités de gestion / transactions légales et opérations off shore. N’oublions pas Panama Papers.

A chaque fois pourtant, comme une gigantesque « learning machine », la Block Chain réactualise ses difficultés à résoudre pour upgrader en permanence la sécurisation. Le décentralisation est pensée en pair à pair. Le récent crash du projet DAO, basé sur une nouvelle crypto monnaie « ether », est raconté ici : http://bit.ly/28Llex9

Les perspectives en dehors du secteur bancaire :

Pour Claire Balva, l’assurance est le deuxième grand champ d’application avec des process horodatés automatiquement, des contrats intelligents qui s’actualisent à chaque nouvel élément… c’est la première fois qu’on remet en cause les tiers de confiance, ils ne sont plus nécessaires. Claire est optimiste mais dit qu’il faudra beaucoup de temps pour avoir des applications audacieuses.

La BC semble une technologie idéale pour les objets connectés.

Rieul Techer explore et s’engage dans le projet DAISEE, un mode de partage de l’électricité basé sur la BC. Un panorama sur Maddyness ici : http://bit.ly/1ObOMoA

Romain Rouphael, s’intéresse à la force disruptive de la BC dans le champ économique et sociétal avec des essais sur le plan de la démocratie participative (premières expériences de vote encourageantes pour Nous Citoyens par exemple).

La promesse de la BC, c’est aussi reprendre la main sur nos données. Le MIT travaille dessus. Cela voudrait dire qu’on serait toujours tracé mais avec une vision plus claire de nos données personnelles qui circulent et nous pourrions mieux intervenir sur leur utilisation. La Santé, par exemple, pourrait profiter d’une meilleure traçabilité des données patients.

Bref, comme on le voit, le phénomène ne fait que commencer avec des doutes, des espoirs, des pionniers qui font rêver et des opportunistes cyniques. Comme à chaque innovation d’envergure. A suivre, … il n’y a qu’à s’accrocher à la Block Chain !

Retrouvez l’intégralité de la conférence sur You Tube :

https://www.youtube.com/watch?v=MV2dV68NpDM

L’individu augmenté
En lire plus
L’entreprise libérée, c’est maintenant !
En lire plus